Vivre Ensemble :

Actualités
20/05/2015 - Présidence - Photographe : Seybou T.
08/05/2015 - Présidence - Photographe : Aristide B.
07/05/2015 - Présidence - Photographe : Seybou T.
07/05/2015 - Présidence - Photographe : Aristide B.
15/04/2015 - Présidence - Photographe : Aristide B.
11/04/2015 - Présidence - Photographe : Aristide B.

Toute l'actualité»

Nouvel an 2015 : Message à la Nation du Président de la République, Chef de l'état SEM Alassane Ouattara, à l'occasion du Nouvel An 2015.

Nouvel an 2015 : Voeux de Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République, Chef de l'état, à la nation

Ivoiriennes, Ivoiriens,

Mes Chers compatriotes,

Chers amis de la Côte d'Ivoire,

Nous voici au seuil de l’année 2015 et c’est toujours avec un immense plaisir que je m’adresse a` vous, pour célébrer le passage a` la nouvelle année.

Cette tradition revêt aujourd’hui un caractère tout particulier, car il s’agit des derniers vœux du mandat pour lequel vous m’avez élu, il y a 4 ans.

C’est donc l’occasion de mesurer, avec vous, le chemin parcouru depuis, de faire le bilan de l’année écoulée et de préciser les perspectives pour l’avenir, celles qui nous permettront d’atteindre l’émergence en 2020.

Mes chers compatriotes, Chers amis,

Nous avons parcouru du chemin depuis la fin de la crise postélectorale en 2011. Grâce à votre travail et à votre détermination, nous pouvons affirmer aujourd’hui que la Côte d’Ivoire est sur la bonne voie. Des progrès considérables ont été réalisés, tant au plan économique, social que politique. Notre pays a retrouvé la paix, l’espérance et l’envie d’avancer. L’année 2014 a été le début visible de la transformation de notre pays.

Au plan économique, notre croissance d’environ 9 % par an depuis 2012, place la Côte d’Ivoire parmi les économies les plus dynamiques au monde. L’intérêt que manifestent nos partenaires au développement ainsi que les investisseurs, est un signe important de confiance dans la vitalité retrouvée de notre pays.

Les réalisations concrètes, aussi bien en zone urbaine qu’en milieu rural ne font que confirmer la bonne santé de notre économie.

Chers frères, chères sœurs,

Nous avons électrifié plus de 800 localités grâce au programme national d’électrification dont l’objectif est de faciliter l’accès de la majorité de nos ménages à l’électricité.

Dans ce sens, d’importants investissements ont été réalisés et sont en cours, notamment dans le domaine hydroélectrique avec la construction du barrage de Soubré.

L’accès à l’eau potable a été possible grâce à la réparation de 11 446 pompes, à la mise en service de 794 pompes nouvelles dans les villes et les villages et à la construction de 76 châteaux d’eau. La réhabilitation de 30 000 kilomètres de routes, la construction de 6885 classes au primaire, de 20 collèges, la réhabilitation, le rééquipement et la mise aux normes de 46 hôpitaux généraux et de plus de 150 centres de santé, ainsi que la construction de logements sociaux sur toute l’étendue du territoire national, sont autant de réalisations qui permettent d’améliorer les conditions de vie de nos populations.

A cet égard, de nombreux chantiers ont été livrés tels que les hôpitaux généraux de Gagnoa et d’Adjamé ou encore la station de traitement d’eau de Yopougon.

Mes chers compatriotes,

Il y a quinze jours, nous avons inauguré, avec mon ainé le Président Henri Konan Bédié, le magnifique ouvrage qui porte son nom. Le Pont Henri Konan Be´die´ ainsi que les échangeurs de la Riviera 2 et du Boulevard Valéry Giscard d’Estaing ont été accueilli avec joie et fierté par toute la population abidjanaise. Ce pont est le Symbole de l’unité retrouvée, le symbole de l’effort commun pour bâtir, ensemble, de façon durable, un pays moderne et prospère.

Conformément aux engagements que j’ai pris d’améliorer le pouvoir d’achat de nos concitoyens, nous avons procédé à la revalorisation des salaires des fonctionnaires et à l’augmentation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG). Nous avons également procédé à la hausse continue, depuis 2011, des prix d’achat des produits de nos parents paysans, producteurs de cacao, de café, d’anacarde et de coton. Je voudrais saluer leur courage et les féliciter pour leur importante contribution au développement de notre pays.

La question du Foncier rural constitue une priorité. Nous finalisons un plan d’actions qui sera mis en œuvre avec l’appui de nos partenaires extérieurs, notamment l’Union Européenne.

Chers frères, chères sœurs, chers amis,

La Côte d’Ivoire est a` nouveau une destination de choix. Nous venons même de battre le record annuel de fréquentation de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, qui datait de 1999, avec près de 1 million 500 000 voyageurs à la fin 2014.

Cette avancée se confirme par l’expansion rapide de notre compagnie Nationale, Air Côte d’Ivoire, qui opère en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale et qui vient de reprendre ses vols domestiques sur San Pedro, Bouaké et Korhogo.

Nos bonnes relations avec les institutions de Bretton Woods ainsi que le retour de la Banque Africaine de Développement à Abidjan, attestent de la qualité de cette nouvelle image que la Côte d’Ivoire donne au monde. Notre pays est de retour sur la scène internationale.

Sa voix compte à nouveau.

Sa signature est respectée ; en témoignent le succès éclatant de l’émission d’Eurobond 2014 et les bonnes notations de la Côte d’Ivoire.

Chers frères, chères sœurs, chers amis,

Au plan institutionnel, nous avons procédé, durant l’année écoulée, à la mise en place de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, du Conseil Economique et Social ainsi que de la Commission Electorale Indépendante. L’opposition et la société civile siègent à présent au sein de la nouvelle Commission Électorale Indépendante, ce qui conforte la diversité d’opinion en son sein. Je me félicite de cette évolution que j’ai toujours souhaitée. La Commission Electorale Indépendante s’active maintenant à préparer les futures échéances électorales.

Nous avons également pu mettre en place le statut des Rois et Chefs Traditionnels que j’avais promis à l’occasion de la campagne électorale.

Nous achevons ainsi la mise en place et le renforcement de nos Institutions, qui sont indispensables au bon fonctionnement de l’Etat. Je suis particulièrement fier de cette évolution, trois ans et demie seulement après la crise postélectorale.

Je me réjouis également de la réhabilitation de nos préfectures et sous-préfectures, entreprises notamment à l’occasion de mes visites d’Etat dans les régions du Tonkpi, du Cavally, du Gontougo, du Bounkani, du Poro, du Tchologo, de la Bagoué, du Gbêkê, des Lacs et de l’Iffou. C’est le lieu de réitérer mes remerciements à toutes les populations de ces localités, pour l’accueil chaleureux et fraternel qui nous a été réservé à chaque étape. Je remercie tout particulièrement mon cher ainé, le Président Henri Konan Bédié.

Ces visites sont pour moi un retour aux sources, un moment de communion et d’échanges avec mes concitoyens ; elles me permettent de toujours mieux adapter nos solutions à leurs attentes. Les visites d’Etat continueront bien évidemment au cours de l’année 2015.

Par ailleurs, les actions que nous déployons pour renforcer la sécurité des populations portent leurs fruits. La quiétude est revenue.

Je voudrais donc féliciter notre armée et nos forces de sécurité. Je voudrais les assurer de notre reconnaissance et leur dire que nous continuerons à travailler pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, dans l’équité.

Nous devons continuer de combattre sans relâche les poches résiduelles d’insécurité, bien que l’indice de sécurité soit maintenant au même niveau que New York et Genève.

S’agissant de nos jeunes ex-combattants, je sais qu’ils sont inquiets pour leur avenir. Mais nous tiendrons nos engagements grâce à l’accroissement des activités de l’Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réinsertion. En effet, deux ans et demi seulement après le démarrage de ce programme, ce sont plus de 46 000 ex combattants, soit 62% de l’effectif recensé, qui ont été insérés dans la vie socio-économique.

Mes chers compatriotes,

J’entends vos préoccupations et vos critiques en ce qui concerne la justice dans notre pays. Mais sachez que nous avons parcouru beaucoup de chemin. Après une période difficile, qui nous a conduit parfois à recourir à la justice internationale, notre système judiciaire est désormais sur les rails grâce aux réformes engagées par le Gouvernement et à l’amélioration des conditions de travail des magistrats. Aujourd’hui, notre pays est capable de garantir à tous une justice équitable et de respecter les exigences de la justice internationale en matière de procédures judiciaires et de jugement.

D’ailleurs, le démarrage des procès dans le cadre des affaires liées à la crise postélectorale, nous permettra, une foi que justice sera rendue pour tous les concernés, y compris les personnes incriminées par la Commission Nationale d’Enquêtes, de clore définitivement ce douloureux chapitre de l’histoire de notre pays et de consolider la réconciliation.

Mes chers compatriotes,

Chers amis de la Côte d’Ivoire,

La Côte d’Ivoire agit pour la paix au plan universel. Elle est engagée dans la solidarité régionale. Nous continuerons de jouer le rôle qui est le notre dans la sous-région ouest-africaine. Nous avons ainsi contribué à ramener la paix au Mali et en Guinée-Bissau lorsque j’étais Président en exercice de la CEDEAO.

Lors de la récente crise survenue au Burkina, notre pays a œuvré pour une évolution pacifique de la situation afin de garantir le retour à la stabilité dans ce pays frère et ami. Je formule des vœux sincères de paix sur notre continent, qui dispose de nombreux atouts pour son développement.

Chers frères, chères sœurs,

Chers amis,

L’année 2015 s’annonce sous de bons auspices. Elle ne fera que confirmer les signaux positifs de la bonne santé de notre Économie. C’est pourquoi, en 2015, nous avons l’intention de continuer sur cette voie, même de faire mieux que par le passé.

Dès le mois de janvier 2015, nous procèderons à l’inauguration du pont de Bouaflé et de la Station d’approvisionnement en eau potable de la ville d’Abidjan à partir des forages de Bonoua. Ainsi, la mise en service de cette infrastructure clé et le centre de traitement d’eau de Yopougon, nous permettront de combler totalement le déficit en eau potable de la ville d’Abidjan. Je suis donc heureux de vous annoncer que dès fin-janvier 2015, il n’y aura plus de problème d’eau à Abidjan !

Dans les mois qui suivront, nous allons inaugurer le Pont de Jacqueville, les ponts de Béoumi et de Bassawa, l’Autoroute Abidjan-Bassam, et bien d’autres chantiers encore…

Comme je vous l’ai dit lors de l’inauguration du Pont Henri Konan Bédié, plusieurs infrastructures routières d’envergure verront le jour à Abidjan. Il s’agit notamment du 4ème pont pour relier Yopougon à l’Ile Boulay, du 5ème pont entre Yopougon et Attécoubé, de la réhabilitation et de l’élargissement du boulevard lagunaire, du boulevard de Marseille ou encore de l’aménagement du carrefour Akwaba.

Nous allons également démarrer les travaux du train urbain, notre Métro d’Abidjan, qui permettra de désengorger notre capitale économique et de lui donner l’allure des grandes métropoles mondiales.

L’intérieur du pays ne sera pas en reste. Nous comptons lancer un vaste programme de réhabilitation des voiries dans toutes les capitales régionales du pays.

L’ensemble de ces projets permettra un gain de temps considérable et une diminution du coût des transports pour les Ivoiriens et pour tous les habitants de notre beau pays.

Par ailleurs, la réalisation de toutes ces infrastructures et l’amélioration du climat des affaires favoriseront un développement plus accru du secteur privé. Nous avons l’ambition d’augmenter le niveau de transformation de nos matières premières.

Pour ce faire nous avons commencé à créer de nouvelles zones industrielles afin de permettre aux entreprises d’accroitre leur capacité de production et aux nouveaux investisseurs de bâtir de nouvelles usines.

Nous allons également continuer à diversifier notre économie, au-delà du secteur agricole par une contribution plus importante du secteur des mines, du pétrole, du Gaz et des Technologies de l’Information et de la Communication. Enfin nous allons inciter le secteur bancaire à faire encore plus afin de faciliter l’accès des PME aux financements.

Toutes ces mesures permettront de faire émerger des « champions nationaux ».

Mes Chers compatriotes,

Notre ambition pour la Côte d’Ivoire prend naturellement en compte l’éducation et la formation de nos enfants. C’est pourquoi, le gouvernement adoptera un projet de loi pour rendre l’école obligatoire à compter de la rentrée scolaire de septembre 2015. Cette décision exige de nombreuses écoles supplémentaires au cours des neufs prochains mois.

A cet égard, le gouvernement a élaboré un programme dénommé « l’Ecole pour tous », qui constituera une de nos priorités pour l’année prochaine et les années à venir.

S’agissant de l’Enseignement supérieur, les universités d’Abidjan et de Bouaké ont été entièrement rénovées en 2012 ; les problèmes d’équipements sont à présent en voie de résolution. De plus, les infrastructures des universités de Korhogo et Daloa seront renforcées au cours de cette année 2015, en même temps que débuteront les travaux de construction de l’université de Man. Les universités de San Pedro, de Bondoukou et d’Abengourou suivront.

Mes chers compatriotes,

La santé fait partie des aspirations de tous nos concitoyens. Nous avons initié un programme de réhabilitation de nos infrastructures sanitaires, afin de corriger les dégradations subies par nos hôpitaux et nos CHU au cours des dernières décennies. Nous continuerons à renforcer les plateaux techniques et la qualité des prestations de nos services de santé publique.

Les services des urgences des CHU sont entrain d’être rénovés et rééquipés ; l’hôpital Saint Joseph Moscati de Yamoussoukro, l’hôpital d’Angré ainsi que l’Institut de Médecine Nucléaire d’Abidjan seront mis en service cette année.

En plus de ces infrastructures financées par l’Etat, je me réjouis des initiatives privées, telles que l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville de la Fondation Children of Africa, qui sera également ouvert en 2015.

Enfin, j’ai le plaisir de vous annoncer que nous mettrons en place la Couverture Maladie Universelle (CMU) au cours de l’année 2015. Je viens de me faire enrôler et je vous invite tous à en faire de même. Cette assurance maladie fonctionnera de manière à prendre en compte tous les Ivoiriens, surtout les plus démunis car, c’est d’abord un instrument de justice sociale.

Mes chers compatriotes,

La terrible épidémie à virus Ebola, à laquelle est confrontée notre sous-région ne doit laisser personne indifférent. Nous avons manifesté notre solidarité à tous nos voisins qui luttent courageusement pour endiguer cette maladie.

Notre pays, fort heureusement, a été épargné et il n’existe, à ce jour, aucun cas d’Ebola en Côte d’Ivoire. Je voudrais adresser mes vives félicitations à l’ensemble du corps médical et aux autres services de l’Etat, qui ne ménage aucun effort pour éviter ce fléau à notre pays.

Je voudrais également vous saluer, chers compatriotes, chers amis de la Côte d’Ivoire, pour la discipline que vous avez observée, en respectant les mesures d’hygiène recommandées par le Gouvernement; je vous encourage à ne pas baisser la garde.

La vigilance doit rester de rigueur.

Chers jeunes ivoiriens,

Je sais que la problématique de l’emploi, notamment l’emploi des jeunes demeure une réelle préoccupation. C’est pourquoi, j’ai fait de la politique de l’emploi et de la création d’activités pour les jeunes un engagement personnel.

Il y a eu des avancées importantes, avec plus d’un million d’emplois créés depuis ma prise de fonction, essentiellement dans l’agriculture et dans le secteur informel.

La politique de diversification de notre économie et le rôle accrue du secteur privé contribueront à développer la demande de personnel qualifié et à améliorer la situation de l’emploi. Nous ferons en sorte que les prochaines années soient celles du plein emploi pour les jeunes.

Après l’état des lieux et les enquêtes réalisés tout au long de l’année 2014, nous pouvons maintenant annoncer la mise en place prochaine d’une structure dotée d’un fonds pour régler durablement le problème de l’emploi des jeunes dans notre pays. Ce travail préalable, nous l’avons fait avec le PNUD, qui a une expérience mondiale en la matière.

Chères sœurs, chères filles,

Vous savez combien l’amélioration de vos conditions de vie et de celles de vos familles me tient à cœur. C’est pourquoi, j’ai encouragé et soutenu le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire, qui a connu un véritable succès.

Près de 50 000 femmes en ont déjà bénéficié. Nous allons renforcer le FAFCI avec des ressources encore plus importantes en 2015 afin de soutenir vos activités économiques et commerciales. Pour la promotion du genre féminin, je puis vous assurer que désormais, aucune porte, aucune fonction ne vous sera fermée.

Mes chers compatriotes,

Chers frères, chères sœurs,

Notre action quotidienne contribue à effacer les traces de la crise que nous avons traversée et à bâtir une Nation rassemblée et réconciliée.

Cependant, nous avons un devoir de mémoire et de compassion envers toutes les victimes. La réparation en faveur des victimes est une action de solidarité. C’est une nécessité sociale. En 2015, nous allons enfin œuvrer à l’indemnisation des victimes des crises successives que notre pays a traversées, notamment celles de la crise post-e´lectorale de 2010/2011.

L’Etat de Côte d’Ivoire a prévu au budget de 2015, un fonds de 10 milliards de FCFA pour l’indemnisation des victimes. Je demande donc à nos partenaires au développement de bien vouloir accompagner nos efforts en apportant leur contribution à ce fonds.

Mes chers compatriotes,

Notre pays avance.

Les résultats tangibles que chacun est en mesure de constater chaque jour, fondent notre optimisme en l’avenir de notre chère Côte d’Ivoire. Je vous invite à partager ma foi en l’avenir de notre pays et ma détermination à mener la Côte d’Ivoire vers l’émergence à l’horizon 2020.

L’année 2015 est une année électorale. J’encourage tous les acteurs de la vie politique à s’engager pour des élections transparentes et apaisées, dans un esprit de saine compétition. Ces élections doivent être l’occasion de donner un élan supplémentaire à l’action engagée ensemble depuis 2011, pour consolider la confiance de tous dans notre beau pays.

Nous devons tous, nous engager à œuvrer au renforcement de la Paix, de la Stabilité et de la démocratie. La Côte d’Ivoire a les ressources nécessaires pour devenir une grande Nation et assurer un avenir prospère à toutes ses filles et à tous ses fils.

En paix, rassemblée, avec des Institutions fortes et démocratiques, notre pays continuera sa marche vers le progrès, la prospérité et l’émergence. A cet égard, je continuerai, avec le Gouvernement, à travailler sans relâche, pour améliorer le quotidien de tous les Ivoiriens.

Mes chers compatriotes,

Chers frères, chères sœurs,

L’avenir nous appartient.

Je vous invite à aimer davantage notre Pays, à le servir avec enthousiasme, loyauté et fierté, car la Côte d’ivoire est notre bien le plus précieux.

Soyons fiers d’être Ivoiriens, fiers de notre grand pays.

À chacune et à chacun de vous, à tous les Ivoiriens de la Diaspora, à tous les amis de notre beau pays, j’adresse mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité.

Bonne et heureuse année 2015.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

vidéo

jeudi 01 janvier 2015

Les Voeux du Président de la République, Chef de l'état à la Nation

Notre pays avance. Les résultats tangibles que chacun est en mesure de constater chaque jour, fondent notre optimisme en l'avenir de notre chère Côte d'Ivoire. Je vous invite à partager ma foi en l'avenir de notre pays et ma détermination à mener la Côte d'Ivoire vers l'émergence à l'horizon 2020.

plus de vidéos»

Album
08/05/2015
Les populations d'Akoupé dans le Mé veulent prendre le train de l'émmergence
08/05/2015
Le Chej de l'état pendant don discours au meeting de Akoupé dans le Mé
08/05/2015
Les clefs de la cité remise au Président de la République, SEM Alassane Ouattara
08/05/2015
Arrivée du Chef de l'état à Akoupé lors de la visite d'état
07/05/2015
Le Chef de l'état s'entretien avec M. Philippe Douste-Blasy SGA de l'ONU
07/05/2015
M. Philippe Douste-Blasy, Secrétaire Général adjoint des Nations-Unies

plus de photos»