L'actualité
Ouverture du 42ème Sommet ordinaire de la CEDEAO à Yamoussoukro
Présidence - Photographe : Aristide B. - mercredi 27 février 2013 à 19h42 - Présidence
Yamoussoukro : le Président Alassane Ouattara a présidé la cérémonie d'ouverture du 42ème Sommet ordinaire de la CEDEAO

42ème sommet ordinaire de la CEDEAO à Yakro : Ouverture des travaux du 42ème sommet des chefs d'état de la CEDEAO sous la présidence de SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire et Président en exercice de l'organisation sous-régionale. - © RTI 1 - 27/02/2013.




Voir Photos ci-dessous
Le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, a présidé ce mercredi 27 février 2013, la cérémonie solennelle d'ouverture du 42èmeSommet ordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, à la Fondation Félix HOUPHOUET-BOIGNY pour la Recherche de la Paix de Yamoussoukro.

Dans son allocution, le Président Alassane OUATTARA, par ailleurs Président en exercice de la CEDEAO, a indiqué que la présente Session qui a enregistré la présence massive de ses pairs Chefs d'Etat (13 Chefs d'Etat des pays membres de la CEDEAO sur 15 et 2 Chefs d'Etat non membres de l'Institution, Tchad et Mauritanie) ''symbolise l'aboutissement d'un cycle d'activités et le point de départ d'une nouvelle impulsion à consacrer au service de nos ambitions communes''.

Passant en revue les activités menées à la tête de l'Organisation pendant sa mandature, le Président en exercice de la CEDEAO a souligné que la permanente concertation entre nos Etats membres, a favorisé la mise en ouvre des décisions arrêtées. A cet égard, il a salué l'indispensable solidarité entre les Etats membres qui est devenue une ''réalité palpable''.

Au plan économique, le Chef de l'Etat a fait remarquer que plusieurs chantiers de développement communautaire ont été initiés, contribuant ainsi à l'amélioration des conditions de vie des populations de l'espace sous- régional, à laquelle il faudra ajouter les bonnes perspectives de croissance avec un taux de croissance de 6,9% en 2012, contre 5,9% en 2011.

Néanmoins, pour le Président Alassane OUATTARA, l'une des priorités de la sous- région demeure la construction du marché commun.

Au niveau institutionnel, il a souhaité la poursuite des ''réformes hardies'' pour rendre l'Organisation davantage efficace ; car les enjeux sont immenses et les défis multiformes. Au nombre de ces défis, la paix et la stabilité en Afrique de l'Ouest. C'est pourquoi, le Président Alassane OUATTARA s'est réjoui des résultats obtenus dans la résolution des crises en Guinée- Bissau et particulièrement au Mali.

Dans ce cadre, il a tenu à rendre un vibrant hommage à la France, l'Union Européenne, l'Union Africaine, la CEDEAO, l'ONU ainsi qu'aux pays du champ et du Maghreb, pour leur mobilisation qui a permis ''d'inverser la courbe dramatique des évènements et de sauver la forme républicaine de l'Etat malien''.

S'agissant de la Guinée- Bissau, le Chef de l'Etat a plaidé pour la levée des sanctions et la mise au ban de ce pays.

En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, le Président de la République a préconisé que la Conférence veille à doter la sous- région des instruments modernes lui permettant de répondre efficacement à cette situation.

Outre le discours du Chef de l'Etat, la cérémonie d'ouverture a enregistré plusieurs autres interventions, notamment celles du Président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré OUEDRAOGO ; du Président du Tchad, SEM. Idriss DEBY ITNO ; du Premier Ministre du Maroc, représentant le Roi MOHAMMED VI et de SAÏD Djinnit, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest.

Après la cérémonie d'ouverture, les Chefs d'Etat se sont retrouvés à huis clos en milieu d'après- midi pour la suite des travaux.

Notons que la 42ème Session ordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO prend fin demain jeudi 28 février 2013.

Voir photos ci-dessous