L'actualité
Actualités
17/07/2014 - Présidence - Photographe : Seybou T.
17/07/2014 - Présidence - Photographe : Aristide B
17/07/2014 - Présidence - Photographe : Aristide B.
15/07/2014 - Présidence - Photographe : Seybou T
14/07/2014 - Présidence - Photographe : Seybou T.
10/07/2014 - Présidence - Photographe : Aristide B.
10/07/2014 - Présidence - Photographe : Aristide B.

Toute l'actualité»

Forum économique Ivoiro-Nigerian et Allocution de SEM G. Jonathan à l'assemblée
samedi 02 mars 2013 à 16h48
Forum Ivoiro-Nigerian : SEM Goodluck Jonathan, Président de la République fédérale du Nigéria, plaide pour l'intensification des échanges entre les deux pays.

Le Président de la République fédérale du Nigéria, SEM Goodluck Ebele Jonathan a présidé un forum économique ivoiro-nigérian ce samedi 2 mars, à l'Hôtel Ivoire.
Le Chef de l'Exécutif nigérian qui était au deuxième jour de la visite d'Etat qu'il effectue en Côte d'Ivoire, a plaidé la cause de l'intensification des échanges économiques entre les deux pays phares de l'Afrique de l'Ouest.
Pour le Chef de l'Etat de la nation la plus peuplée de la CEDEAO, les potentialités et atouts dont regorgent les deux pays devrait inciter à concrétiser la réalisation de l'autoroute Abidjan-Lagos qui deviendrait ainsi, avec les cinq pays qu'elle traversera, l'une des voies commerciales les plus prometteuses du continent.
Pour lui, la réalisation de cette autoroute mettrait fin................

Voir Vidéo ci-dessous : SEM GoodLuck Ebélé Jonathan Président de la République Fédérale du Nigéria, accompagné de son épouse, reçus par le Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire SEM Guillaume Kigbafory Soro.

Le Président Goodluck Jonathan du Nigéria à Abidjan : l'intervention de SEM Goodluck Ebélé Jonathan devant les députés ivoiriens à l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire. - © RTI 1 - 02/03/2013.



Le Président de la République fédérale du Nigéria, SEM Goodluck Ebele Jonathan a présidé un forum économique ivoiro-nigérian ce samedi 2 mars, à l'Hôtel Ivoire.

Le Chef de l'Exécutif nigérian qui était au deuxième jour de la visite d'Etat qu'il effectue en Côte d'Ivoire, a plaidé la cause de l'intensification des échanges économiques entre les deux pays phares de l'Afrique de l'Ouest.

Pour le Chef de l'Etat de la nation la plus peuplée de la CEDEAO, les potentialités et atouts dont regorgent les deux pays devrait inciter à concrétiser la réalisation de l'autoroute Abidjan-Lagos qui deviendrait ainsi, avec les cinq pays qu'elle traversera, l'une des voies commerciales les plus prometteuses du continent.

Pour lui, la réalisation de cette autoroute mettrait fin au problème de transport en Afrique qu'il identifie comme étant l'obstacle majeur auquel est confronté l'intensification des relatio ns d'affaires entre les Etats africains.

Selon l'hôte du Président Alassane Ouattara, l'intensification de la coopération sud-sud pourra développer les économies avec l'intégration régionale et la facilitation des échanges, en diminuant les restrictions.

En outre, il a insisté sur la transformation des matières premières afin d'ajouter de la plus-value aux produits finis exportés.

En tant que facteur de création de richesses pour les citoyens et d'emplois pour les jeunes, la transformation des matières premières est aux yeux du Président Goodluck Jonathan, un impératif pour la Côte d'Ivoire. Se fondant sur les « erreurs » de son pays, il a souligné que l'abandon de l'exportation des matières premières brutes doit faire partie des priorités des opérateurs économiques ivoiriens.

Enfin, le dirigeant nigérian a lancé un appel aux hommes d'affaires des deux pays à mieux se connaître, à mieux échanger pour être les agents de développement des deux Etats.

Co-organisateur avec le ministère des Affaires étrangères de cet espace de rencontre et d'échanges entre opérateurs économiques nigérians et leurs homologues ivoiriens, le directeur général du CEPICI, Essis Esmel Emmanuel a pour sa part, présenté les reformes engagées par l'Etat pour amélior er le climat des affaires en Côte d'Ivoire.

Il a annoncé que sa structure se rendrait au Nigéria pour signer avec son homologue nigérian, le NIPC, un partenariat pour formaliser leur coopération en établissant les bases des échanges et de coopération entre les opérateurs économiques des deux pays.

Pour lui, les barrières culturelles étant vite surmontées dans le domaine des affaires, les échanges entre les deux économies qui entretiennent déjà de bonnes relations s'intensifieront autour de l'innovation et de partage d'expériences.